Étiquettes

,

Ep. 1 – Pilot (réal. Mark Pellington) et Ep. 2 – The Contact (réal. Dan Sackheim)

Red Widow - © ABC

Créée par Melissa Rosenberg en 2013 – Feuilletonnant : Drame/Thriller

Vous ne connaissez peut-être pas Melissa Rosenberg, mais elle a écrit quelques adaptions de séries de roman assez connues : Twilight, d’une part, et Dexter, d’autre part. Si je ne m’aventurerai pas sur la qualité de la première, je suis assez confiant quant à la qualité de la deuxième. Et d’ailleurs ABC a aussi fait confiance à la scénariste et à son scénario puisqu’elle a choisi de diffuser le double épisode pilote à la place d’une valeur sûre : Revenge.

L’histoire est celle de Marta, dont le mari est tué pour ce qui semble être une histoire de drogue. Le seul souci, c’est que cette mort la laisse avec une dette importante à Nicholae Schiller, un baron du crime. Elle décide alors de régler la dette elle-même, mais Schiller préfère qu’elle l’aide à importer une « cargaison » et menace de tuer toute sa famille si elle n’accepte pas.

Ce n’est pas particulièrement original, mais la série est plutôt bien servie niveau casting. On retrouve, dans le rôle de Marta, Radha Mitchell, que j’ai vu pour ma part dans Silent HillMelinda & Melinda et Phone Game, et, dans celui de Schiller, Goran Visnjic, aperçu l’année dernière dans Pan Am et vu dans le Millénium de David Fincher. L’histoire est construite autour de ces deux personnages, sur leur opposition et leur collaboration nécessaire.

Je ne dirai pas que Red Widow est une mauvaise série, non, j’ai même envie de voir la suite, mais le pilote d’une heure et demi est clairement trop long pour ce qu’il contient. Les 20 premières minutes sont nécessaires, elles permettent de situer tous les personnages dans leur contexte, mais après la première rencontre de Marta et Schiller, l’épisode devient long. Toute la deuxième partie est construit autour de l’attente d’un coup de téléphone. On a donc droit à 2 ou 3 appels qui ne sont pas le bon, c’est vite lourd et ça fait remplissage.

La série joue cependant assez bien la carte du mystère, on n’a pas la moindre idée de qui a tué le mari et rien que pour l’élucidation de ce crime, je pense que ça peut valoir le coup. À suivre…

Schiller / Marta - Red Widow - © ABC

Publicités