Mots-clefs

,

Ep. 1 – El Gran Canon (réal. Mark Mylod)

Lire : Shameless – Saison 2 review

Créée par Paul Abbott en 2011 – Feuilletonnant : Drame

C’est amusant de voir le chemin qu’a pris cette série depuis son début. J’avais beaucoup aimé la première saison, surtout parce qu’elle m’avait fait rire et qu’elle critiquait de manière acerbe cette société américaine qui en tire certains vers le haut mais qui en pousse aussi vers le bas, sans le système sociale que l’on connait chez nous.
La famille Gallagher est le parfait exemple de cette catégorie de la société qui galère et est obligé de vivre à la limite de légalité pour s’en sortir. La deuxième saison partait sur un axe plus dramatique, opposant des scènes totalement extravagantes dans un sens ou dans l’autre.

Ce premier épisode démarre avec la galère, la vraie. Si jusqu’à présent les personnages semblaient être à côté du monde et s’en foutre de tout, on les voit ici être heurté à la réalité et elle n’est pas toujours belle à voir. Heureusement que Franck (William H. Macy) est là pour détendre l’ambiance.
Quoiqu’il en soit, je ne m’étendrai pas plus sur cet épisode. Shameless est ce genre de série qui ne peut être jugée que sur un seul épisode. L’histoire se construit au fil des épisodes et si certaines fondations ont été installées, il arrive bien souvent que les scénaristes nous surprennent, mais je pense qu’encore une fois ça partira bien.

Je reviendrai sans doute sur la suite de la saison plus tard, avant d’en faire une review complète. Affaire à suivre, donc…

Publicités