Étiquettes

,

Ep. 10 – A Vast and Fiendish Plot (réal. Ken Girotti)

Créée en 2012 par Tom Fontana et Will Rokos – Feuilletonnant : Drame Historique/Policier

C’est l’histoire d’un flic New-Yorkais, Kevin Corcoran dit « Corky » (interprété par Tom Weston-Jones), qui à son retour de la Guerre de Sécession en 1864 enquête sur le meurtre de sa fille et la disparition de sa femme. L’histoire traite aussi de la Guerre, qui s’est terminée en 1865, même si on ne la voit pas directement, et des relations sociales entre les Blancs et les Noirs.

Je n’ai que très moyennement apprécié cette série. Autant les deux premiers épisodes sont bien rythmés et bien écrits, formant une histoire complète, autant par la suite le show perds son rythme. Le personnage principal, Corky, n’est pas particulièrement charismatique et l’histoire de sa femme n’a rien de vraiment passionnant. Je n’en reviens pas de ce que je vais écrire, mais la série aurait due être plus procédurale.

Le personnage d’Elizabeth Haverford (Anastasia Griffith), une aristocrate New-Yorkaise, met en évidence le problème majeur de la série. Son histoire n’a que très peu d’intérêt scénaristique. Et l’histoire en soie n’est que très peu passionnante. En gros, on suit la vie de différentes personnes et on n’a aucune empathie envers elles, c’est bien dommage. Même l’histoire principale qu’est l’influence de la guerre sur la ville n’est pas très surprenante.

Il n’y a qu’un épisode qui sort vraiment du lot, en dehors des deux premiers, c’est celui où Corky retrouve finalement sa femme. Mais la fin de la saison est tellement prévisible,  qu’il n’y a pas vraiment de quoi apprécier cet épisode final. Peut-être faut-il être passionné par New-York et par la Guerre de Sécession pour apprécié véritablement Copper, pour ma part je n’y reviendrai pas pour sa deuxième saison. Ma note : 4/10, dommage il y avait du potentiel…

Advertisements