Étiquettes

,

Ep. 1 – Seed (réal. Ernest Dickerson)

Créée en 2010 par Frank Darabont – Feuilletonnant : Horreur/Épouvante

Si vous avez lu mon article concernant la deuxième saison, vous savez que, même si je considère la série comme excellente, j’avais été très déçu par celle-ci. Notamment par son manque d’action, dû d’après moi à un changement de format de saison : passage de 6 à 13 épisodes. De façon général, plus une série est courte, plus elle est intense.

Cela étant dit, la fin de la saison 2 promettait de belles choses pour la troisième saison : Rick (Andrew Lincoln), qui dirige un petit groupe de survivants dans un monde rempli de zombies, s’imposait vraiment en leader incontestable et quelques personnages disparaissaient (enfin !). À côté de ça, pour la première fois le groupe était divisé et un nouveau personnage mystérieux était introduit. J’attendais donc cette saison 3 avec impatience.

Sans trop en révéler sur l’épisode, je me consacrerai essentiellement au personnage de Carl (Chandler Riggs), le fils de Rick et de sa femme Lori (Sarah Wayne Callies). Pendant deux saisons, j’ai considéré Carl comme le gamin insupportable du show, qui ne peut pas mourir parce que c’est l’enfant du héros, et dont le seul intérêt était de causer des scènes de ménages ou d’amener du danger au groupe. J’ai eu cependant beaucoup de plaisir à le retrouver dans ce premier épisode ; en effet, il y a eu une ellipse de quelques mois depuis la fin la saison précédente et le gamin a gagné en maturité à vitesse grand-V, je ne vous en dis pas plus, mais je me suis surpris à vouloir le voir agir plus souvent.

Concernant les zombies, pièce maîtresse de la série, on en a pour notre argent dans ce premier épisode, après une saison 2 faible en action, la saison 3 promet d’être plus mouvementée. J’espère que les scénaristes ont su écrire une histoire qui tienne la route, surtout que cette saison comprendra encore plus d’épisode que la précédente (16 épisodes pour être exact).

À suivre…

Advertisements