Mots-clefs

,

Ep. 1 – Transilience Thought Unifier Model 11 (réal. Jeannot Szwarc et Miguel Sapochnik)

Créée en 2008 par J. J. AbramsAlex Kurtzman et Roberto Orci – Mixte : Drame/Science-Fiction

Si vous avez lu mon précédent article sur Fringe, vous savez sans doute qu’un épisode de la précédente saison se passait en 2036 et qu’il n’intervenait pas du tout dans l’histoire. Je vous avais même conseillé de le regarder après les autres. Si vous l’avez fait, vous avez eu raison car la cinquième saison est la suite directe de cet épisode.

S’en est fini des enquêtes mystérieuses de Fringe, pour de bon cette fois-ci, nous voici dans une toute autre histoire où la Division Fringe est devenue une police d’état et où nos héros ne sont plus la loi, mais la résistance. De plus, l’histoire ne se passe plus à Boston mais à New-York. On est devant un renouveau total de la série, une saison originale qui clôt enfin le dernier mystère : celui des Observers, présents depuis le tout début de la première saison.

J’ai trouvé cet épisode très réussi, il alterne bien les passages classiques d’action et ceux de réflexion. L’humour, propre au show, semble avoir disparu mais est remplacé par des considérations sur la condition humaine, sur les notions de liberté etc. qui sont les fers de lance de nombreuses oeuvres de science-fiction, il est d’ailleurs fait référence à cette littérature plusieurs fois dans l’épisode.
John Noble incarne un Walter Bishop différent et le ton général est très sombre, ce qui a tendance à me plaire. D’ailleurs, lorsque je parle d’un univers réussi pour Revolution, il fait pâle figure devant ce qui a été réalisé pour cette dernière saison de Fringe. Les producteurs, fans de leur show, ont mis le paquet pour cette dernière saison et les spectateurs en auront plein les yeux et plein la tête.

Je suis assez persuadé que Fringe fera de ces parties qui resteront dans les mémoires. Une série déjà culte, en somme…

Publicités