Mots-clefs

, ,

Veep

créée par Armando Iannucci et diffusée sur HBO depuis le 22 avril – Feuilletonnant : Comédie

 Synopsis

Selina Meyer (Julia Louis-Dreyfus) est la vice-présidente des États-Unis et prend son rôle très à coeur, bien qu’il semble très loin de ce qu’elle s’était imaginé à la base.

Critique

Je donne juste mes premières impressions à chaud ici. Le première chose à dire, c’est que l’on rit beaucoup en regardant Veep, Armando Iannucci à l’instar d’Aaron Sorkin (créateur et scénariste de The West Wing) manie les dialogues avec brio. Les phrases fusent de toutes part et entrainent complètement le spectateur avec elles, sans jamais marquer de pause. On ne s’ennuie pas, mais alors pas du tout, en regardant Veep.

La deuxième chose c’est justement le côté satire politique. On a affaire à une personnalité politique classique noyée par ses conseillers et mise en difficulté par son patron, le Président lui-même, sans pour autant entrer dans la caricature totale du système. Le pari est vraisemblablement réussi pour HBO qui risque de cartonner les dimanches soirs à présent grâce à ce nouveau trusteur d’audience qui accompagne Girls et Game of Thrones. Pour ce pilote : 4,5/5

Girls

créée par Lena Dunham et Judd Apatow et diffusée sur HBO depuis le 14 avril – Feuilletonnant : Comédie

Synopsis

Quatre filles de New York, âgées d’environ 25 ans, dans les conditions socio-économiques d’aujourd’hui. L’histoire commence lorsque l’une d’elle, Hannah se voit couper les vivres de la part des ses parents.

Critique

Je n’ai pas attendu d’avoir vu deux épisodes de cette série pour me faire un avis. Au cours du premier épisode, je n’ai pas eu l’impression de m’ennuyer ; HBO a décidé de faire de ce programme un remplaçant de Sex & The City de manière totalement assumée par la chaîne et par le show lui-même qui y fait référence dès le début de l’épisode 1. C’est un programme conçu par une fille, réalisé par cette fille et interprété par elle-même (Lena Dunham). Un show qu’elle a pensé pour les filles justement, ce qui est tout à fait intéressant à regarder en tant qu’homme, histoire d’en apprendre plus sur ce « mystère féminin ». Machos, stupides ou simplement obsédés sexuels, les hommes en prennent justement plein la gueule dès le début. L’image est caricaturale bien sûr, mais on sourit quand même, même si c’est dans les dialogues que l’humour est le plus prononcé.

Hannah parle de son "plan cul" à Shoshanna

On est loin du pur comique de situation et des rires enregistrés qui font la force des sitcoms, ni même des personnages trop extravagants pour être vrais, on sent dans Girls une nouvelle forme de naturalisme moderne légèrement  décalé pour rendre le tout assez drôle et agréable à regarder. Sans être au niveau comique de Veep, Girls a ses chances de prendre sur HBO et de nous entraîner dans les aventures de Hannah, Marni, Jessa et Shoshanna. Une bonne comédie intelligente en somme, je la conseille : 3,5/5.

Publicités