Étiquettes

, , , , , ,

Parmi les nouveautés de 2012, voici celles qui ont requis mon attention pour l’instant.

Alcatraz (17 janvier, 5 épisodes) – Procédural

Synopsis

1963, Alcatraz ferme. Officiellement tous les prisonniers ont été transportés dans une autre prison, mais en réalité tous ont disparu et réapparaissent à notre époque. La série suit les enquêtes menées par la détective Tasden accompagnée par le Dr. Soto (spécialiste d’Alcatraz)

Critique

Cette série, comme toutes les séries créées par J.J. Abrams, est pour les amateurs de mystères, de machination et de fantastique. Au delà du « méchant de la semaine » les scénaristes obligent le spectateur à se poser des questions en donnant des réponses au compte gouttes. L’histoire avance doucement mais tient en haleine : « mais qu’est-ce que c’est que cette clé ? » Ça marche bien, on tombe dedans facilement, mais méfions-nous de l’épuisement d’un tel concept déjà usé jusqu’à la corde. 3,5/5.

Touch (26 janvier, 1 épisode) – Procédural (?)

Synopsis

Un enfant autiste qui n’a jamais dit un mot depuis 10 ans arrive à voir les connexions qui existent entre deux personnes, il va se servir des chiffres pour permettre à son père de le comprendre et de communiquer avec lui.

Critique

Cette série marque le retour de Kiefer Sutherland (24) à la télévision et c’est déjà une bonne chose ! Après le premier épisode très nerveux j’attends de voir ce que la suite va donner, est-ce que ce sera « le nombre de la semaine » à chaque fois en ayant quelque fois un rapprochement du père et du fils ou un développement plus important de leur relation agrémentée par une enquête en toile de fond ? Dans le premier cas, ça suffit, si vous voulez raconter une histoire, racontez la franchement ! Dans le second, il y a une chance de faire quelque chose de bien avec cette histoire ! Une moyenne de 2,5/5.

Luck (29 janvier, 2 épisodes) – Feuilletonnant

Synopsis

Les courses hippiques et leur univers impitoyable à travers les différentes aventures de joueurs, propriétaires de chevaux, entraineurs, jockeys… L’intrigue principale suit Ace Berstein qui compte à la fois s’en mettre plein les poches et se venger de ceux qui l’ont fait tomber et mis en prison tout en ayant l’obligation de rester éloigné de l’univers des courses.

Critique

HBO a vu les choses en grand pour cette série, produite en partie par Michael Mann et Dustin Hoffman, le premier réalise le pilot (excellemment) et le deuxième interprète le personnage principal. Rien qu’en voyant ces deux noms, je me suis jeté sur cette série et je n’ai pas été déçu. Si le premier épisode peut être en réalité très dur à suivre pour un ignorant absolu dans mon genre de l’univers des courses, les scénaristes n’ont pas été stupides et ont intelligemment introduit des personnages néophytes à qui il est donc expliqué les ficelles et les rouages du domaine (merci !). Excellemment mise en scène et portée par un pilot extrêmement nerveux, cette série risque de se hisser au côté de Homeland parmi les meilleurs séries de l’année. À voir absolument ! 4,5/5

PS : le générique est signé Massive Attack

Smash (7 février, 1 épisode) – Feuilletonnant

Synopsis

On est à Broadway, suivant l’histoire de paroliers, compositeurs, producteurs, chorégraphes et chanteuses… La trame principale suit une nouvelle comédie musicale inspirée de la vie de Marylin Monroe, opposant deux actrices/chanteuses pour le rôle titre.

Critique

Glee ? Vous avez dit Glee ? C’est ce que j’ai pensé aussi au début, mais après avoir vu le premier épisode j’ai bien vu les différences. Là où celle-ci (dans sa première saison, ne regardez JAMAIS les suivantes) savait nous faire rire avec ses personnages loser, Smash se veut plus adulte, plus réaliste, plus Broadway et surtout moins creuse. L’histoire principale étant l’opposition des deux actrices, mais aussi les histoires de couple d’autres protagonistes et des sacrifices qu’il faut parfois être prêt à faire pour se hisser en haut de l’affiche. Le premier épisode est convaincant, j’attends tout de même de voir la suite, en espérant que l’on entre pas dans les clichés faciles et, surtout, que les scénaristes arrivent à nous surprendre ! 3/5

 

à suivre…

Advertisements